Accueil / Aide et ressources / Mettre en place une classe inversée avec l’Educ

Mettre en place une classe inversée avec l’Educ

07/01/2016

Classes inversées : de quoi parle-t-on ?

A l’ère des MOOCs et au moment où les usages du numérique se développent de plus en plus à l’école, les classes inversées ont le vent en poupe. Le principe est simple : la transmission du contenu théorique du cours se fait avant le temps de classe sous la forme de supports audio ou vidéo, et les exercices d’application habituellement donnés comme devoirs à la maison sont faits essentiellement en classe. Si le concept est assez ancien, il se renouvelle aujourd’hui grâce à la diversité de contenus multimédias qu’il est désormais possible de mettre à la disposition des élèves entre autres grâce aux espaces numérique de travail.

Cette approche comprend de nombreux avantages en termes d’apprentissage :

  • les élèves vont à leur rythme pour s’approprier les contenus proposés et sont plus actifs en classe
  • les temps de mise en pratique en classe permettent une meilleure assimilation du cours par les élèves et offrent la possibilité de mieux détecter leurs difficultés
  • le fait de réaliser la partie d’apprentissage théorique des élèves avant le cours peut permettre de favoriser leur autonomie dans les apprentissages

Se lancer

Avant de lancer une classe inversée, plusieurs pré-requis sont à vérifier :Fusée

  • Le premier est de s’assurer que tous les élèves sont en capacité d’accéder aux contenus proposés via l’ENT (ils ont des ordinateurs à la maison ou ont un accès facile à des postes au collège).
  • les comptes d’accès à l’ENT doivent avoir été distribués au préalable et les élèves doivent savoir comment naviguer dans un cours et retrouver les informations qui les intéressent. 

Etape 1 : mettre à disposition des contenus

Le service cours permet de diffuser différents types de contenus pour les élèves et de suivre leur progression. Les cours dans l’ENT offrent de nombreuses possibilités d’enrichissement multimédia : il est possible d’y intégrer des fichiers, des liens, des images ou des pages avec des contenus interactifs.

barres orangeslecteur multimédia

La playlist youtube Vidéo tuto – ENT l’Educ de Normandie alimentée par Laurent Labidi, professeur de SVT au collège Jean de la Varende de Creully, contient plusieurs vidéos permettant de faciliter la prise en main de ce service :

Les contenus audio et vidéos sont souvent utilisés dans le cadre des classes inversées en complément de supports écrits afin de faciliter leur appropriation par les élèves. L’Educ de Normandie contient un enregistreur audio et vidéo qu’il est possible d’utiliser pour préparer des contenus destinés aux classes inversées.
ajouter enregistrement 4

Ces enregistreurs sont disponibles dans  l’éditeur de texte de l’ENT, sous le menu “insérer”. Il est également possible d’intégrer des contenus vidéos externes : voir une vidéo décrivant la marche à suivre.

Astuces

  • Plus faciles à créer et à mettre en ligne que les vidéos, les contenus audio sont un bon moyen de démarrer une classe inversée. Les contenus enregistrés permettent de compléter les documents écrits mis à disposition, en expliquant parfois dans un langage simple des mots ou notions complexes.
  • Mutualiser et réutiliser : la préparation d’un cours à plusieurs peut permettre de gagner du temps au démarrage. De la même façon, il peut être plus facile de commencer par “inverser” un cours existant que de construire une classe inversée sur un nouveau sujet.

Etape 2 : proposer des activités interactives

chemistry bottles with different colour liquid inside over a white background

Il est possible d’ajouter une grande variété d’activités interactives grâce aux outils de l’Educ. Dans le cadre des classes inversées ces dernières peuvent servir à vérifier que les contenus mis à disposition des élèves avant les cours ont été parcourus, ou aider à structurer le temps de mise en application en classe. Les activités suivantes peuvent être utiles dans le cadre des classes inversées :

  • Activité personnalisée : cette activité permet de transmettre les consignes destinées à tout type d’activité réalisée en classe. Il est possible d’y associer des compétences spécifiques et de les évaluer afin de renseigner les élèves sur leur progression.
  • Discussion : cet outil permet de lancer des forums rattachés à vos cours.
  • Exercice : ce module permet d’ajouter différents types d’exercices (choix multiples, réponse ouverte, texte à trous, appariements, etc) évaluables ou non à vos cours. La vidéo suivante montre comment mettre en place rapidement une évaluation grâce aux exercices de l’ENT.
  • Questionnaire : permet la mise en place d’un questionnaire en ligne destiné à recueillir des informations auprès d’un groupe d’élèves. Voir une vidéo montrant comment fabriquer un questionnaire.
  • Devoir : facilite la remise de productions réalisées par les élèves

Le quatrième épisode de la websérie l’Educ en classe illustre l’utilisation de ces différentes activités en classe.

Etape 3 : suivre la progression des élèvesflèche et graphes

Plusieurs outils d’aide à l’évaluation permettent de suivre la progression des élèves.

Plusieurs vidéos montrent comment tirer partie de ces outils :

Exemples d’usage :

Réaliser un cours sur les symboles et principes de la république – Lydie Jardin, Lycée Maréchal Leclerc

  • Une vidéo sur le sujet, sélectionnée parmi des ressources éducatives en libre accès, est diffusée aux élèves avant le cours. Cette vidéo est accompagnée d’un questionnaire et d’un quizz pour s’assurer que la vidéo a été visionnée par tous.

tdb citoyenneté 3

  • En classe, l’enseignante fait le point sur les connaissances des élèves en début de cours, puis ils sont invités à poursuivre leur travail sur la thématique  à partir d’un article de presse. Mme Jardin explique : “ Ce mode d’enseignement permet de mettre davantage les élèves en activité. Le face à face ne fonctionne plus, les classes inversées permettent à l’enseignant d’être plus disponible dans les activités proposées”. Elle poursuit : “Certains cours se prêtent mieux que d’autres au dispositif. Je sélectionne ceux que je souhaite inverser en fonction des contenus, de mes envies et de la complexité des sujets. Les cours qui contiennent des rappels se prêtent en général mieux à la démarche.”

Réaliser un commentaire composé en classe inversée – Hervé Belloc, Lycée Jean Monnet, Caen

  • Avant le cours : le texte étudié et le plan du commentaire sont déposés dans le cours correspondant, des liens hypertextes permettent d’accéder à des ressources complémentaires sur des notions moins connues des élèves.
  • En complément le plan du commentaire est commenté oralement sur des pistes audio enregistrées et diffusées à travers l’ENT. (1)
  • Le commentaire complet est fait en classe
  • En classe ou à la maison des exercices d’appropriation permettent de s’assurer que le contenu est bien assimilé. (2)

captures cours explication textes

Pour aller plus loin

  • Dans l’actualité
      • Semaine de la classe inversée du 25 au 29 janvier 2016. Plus d’informations ici (possibilité de proposer un événement).
  • Se former