SeineMaritime Eure Calvados Orne Manche
Accueil / Caen / Actualités / Témoignage de Véronique Tuillet, enseignante au lycée Le Verrier à Saint Lô

Témoignage de Véronique Tuillet, enseignante au lycée Le Verrier à Saint Lô

13/12/2016

Véronique Tuillet - témoignage l'Educ de NormandieVéronique Tuillet est enseignante au lycée Le Verrier à Saint Lô. Elle nous présente son utilisation de l’Educ de Normandie, son parcours pour s’approprier les outils et les usages mis en place avec ses élèves.

Pouvez-vous nous indiquer depuis combien de temps vous utilisez l’ENT et décrire votre parcours sur l’Educ de Normandie ? Par quelles étapes êtes-vous passée avant d’arriver aux résultats escomptés ?

Dans mon établissement, l’ENT a été déployé en janvier 2014. J’ai effectivement commencé à l’utiliser à l’automne 2015, non pas dans mes classes, en raison de travaux importants sur le réseau, mais dans le cadre d’un projet Cardie.

Ce projet consistait à concevoir un cours à distance pour des collégiens. Celui-ci devait être modulable dans la durée (d’une demie-journée à deux jours). Il devait pouvoir être mis en œuvre aussi par des personnels peu expérimentés. Aucun support numérique n’avait été défini au préalable. Finalement, demande m’a été faite de le réaliser au format ENT. J’ai donc fait mes premiers pas sur l’ENT avec un scénario bien trop complexe pour la débutante que j’étais. J’avais certes des habitudes en matière d’utilisation d’outils numériques. Administrant un blog de cours et une dropbox, je savais éditer en ligne ou publier un corpus de documents. Mais cette expérience était insuffisante au regard de l’activité élève permise par l’ENT.

A cela se sont ajoutées d’autres difficultés. Ma formation initiale était lointaine et n’avait jamais été réactivée. De plus, les fonctionnalités avancées nécessitaient de prévoir des formations approfondies pour en tirer le meilleur parti. Je ne m’attendais pas non plus à être confrontée à des difficultés d’utilisation de plateforme ni à une panne de mon ordinateur personnel.

En janvier 2016, l’impasse était consommée, le projet bloqué. La société Itslearning (NDLR : éditeur de la solution ENT) recevait, par l’intermédiaire de son compte Twitter, un billet de blog provenant d’une usagère fort mécontente. Quelques échanges de mails et deux conversations téléphoniques plus tard, le projet redémarrait, était bouclé dans des délais raisonnables et est désormais disponible sur l’espace Community de la plateforme.

Cours "Des traces sur le net" disponible dans l'ENT

Cours « Des traces sur le net » disponible dans l’ENT

Avec à la clé, pour moi, une découverte : l’ENT, c’était quand même mieux qu’un blog de cours ou une dropbox. Y déposer des cours était beaucoup plus simple. Par ailleurs, c’était un vrai outil pédagogique, certes un peu complexe au premier abord, mais vraiment riche par ailleurs. J’étais finalement satisfaite d’avoir persévéré. Je le suis encore aujourd’hui, malgré certaines critiques.

Pouvez-vous décrire quelques usages ?

L’ENT a donc remplacé mon blog de cours. Concrètement, j’y ai déposé tous mes cours. Ainsi, en terminale L, mes élèves peuvent retrouver tous les supports, non seulement ceux que nous avons travaillés, mais aussi ceux que nous allons travailler. S’ils le souhaitent, ils peuvent donc s’avancer et déposer leurs travaux dans un dossier dédié où je leur ai accordé des droits d’écriture. Ils peuvent aussi anticiper leur préparation pour l’oral du bac. Lors de l’épreuve, ils doivent présenter une synthèse de notions à partir de documents vus en classe de manière dispersée. Une fiche récapitulative leur permet de voir quelle notion traite chaque ressource.

En tant qu’enseignante de langue, j’utilise aussi beaucoup les possibilités de l’ENT, de préférence en autonomie, parce qu’il s’agit souvent d’activités que l’élève doit pratiquer seul. Ainsi, en compréhension orale où les élèves écoutent et prennent des notes pour restituer un contenu. L’audio est sur l’ENT (cela ne prend pas plus de cinq minutes à déposer). Je récupère leur prise de notes, ce que je ne faisais pas autrefois tellement les brouillons papier sont illisibles. En classe, l’exploitation est plus riche. Comparer les brouillons permet d’échanger sur les méthodes et de vraiment enrichir les contenus.

Faut-il posséder des compétences numériques particulières pour mettre en pratique l’Educ de Normandie avec ses élèves ?

Je ne pense pas qu’il faille des connaissances numériques vraiment particulières. Par contre, il est impératif de prendre conscience de deux choses. Premièrement, quand l’élève va sur l’ENT, il est souvent seul sur son écran. Il est donc absolument nécessaire que ce qu’on lui demande soit clairement présenté. Deuxièmement, l’ENT permet de créer très rapidement un environnement d’apprentissage riche. Imaginez que chaque enseignant de chaque discipline publie chacune de ces séquences une à une, à quoi ressemblera l’interface élève ? Donc je vois quatre compétences particulières où être vigilant. Deux sont numériques. La première : savoir nommer pertinemment ses dossiers et ses fichiers dans un nombre relativement réduit de caractères. La seconde : savoir créer des arborescences lisibles pour les élèves surtout pour ceux qui utilisent la version mobile de l’ENT. Deux autres compétences sont pédagogiques. La première : savoir formuler des consignes claires. La deuxième : adopter une présentation rigoureusement structurée des contenus.

Pour bien démarrer, que pouvez-vous conseiller aux enseignants intéressés et qui auraient envie de se lancer ?

Commencez simple avec un sujet que vous maîtrisez bien. Osez être centré sur votre discipline si c’est le terrain où vous vous sentez le plus à l’aise.

Trouvez quelqu’un pour vous accompagner. Osez lui demander de vous inscrire dans ses cours. Cela vous permettra d’observer, de vous familiariser avec ce que peuvent voir les élèves et sans doute aussi d’échanger avec la personne.

Allez sur Twitter. Ce n’est peut-être pas votre réseau social préféré. Mais en vous connectant sur @itslearning_fr ou @Jblesaulnier ou @vtuillet, vous trouverez sûrement un peu d’aide.

Et tout cela, faites-le le plus tôt possible après votre formation initiale.

La carte mentale a été réalisée par Véronique Tuillet et présente d’une autre manière son retour d’expérience et des pistes de réflexions :

Propulsé par Mindomo.

d'articles

Votre site de l’Educ de Normandie se modernise !

13/11/2017

Le 15 novembre prochain, le site l-educdenormandie.fr fera peau neuve. L’opération se déroulera à 13h et   [+]

L’Educ, un espace de création artistique

22/09/2017

Vous avez mené, l’année dernière, un projet d’EPI. Pouvez-vous nous détailler ce projet ? Sur le second   [+]

L’Educ de Normandie au service de la vie de l’établissement

15/09/2017

  Tout usager doit pouvoir accéder, de chez soi, à tous les documents et informations au suivi   [+]